VIE ASSOCIATIVE : un binôme tant attendu

Une arrivée qui coïncide avec l’emménagement dans  « la maison HANDI’CHIENS »

    Je m’appelle Mélody Bernard, j’ai 32 ans, et je suis la nouvelle chargée de mission Vie Associative, en binôme avec Christine Dupuis. Le 1er mars dernier, j’ai eu la joie d’effectuer mon premier jour à la bien nommée « Maison HANDI’CHIENS ». Un nom qui a pris tout son sens en rencontrant la famille HANDI’CHIENS qui m’a si bien accueillie.

CD : Mélody quel est ton parcours ?

J’ai commencé mon parcours professionnel comme graphiste freelance et professeur d’histoire de l’art et d’arts plastiques. Ces années m’ont permis d’explorer mon univers créatif mais à 29 ans, en quête de sens, je ressens le besoin de changer de métier.

L’association AVARAP (association reconnue d’utilité publique, spécialisée dans l’accompagnement des Cadres en recherche d’emploi ou de reconversion professionnelle) m’accompagne dans mon projet de reconversion professionnelle dans le cadre d’un programme de trois mois. J’y découvre avec enthousiasme les valeurs du milieu associatif : l’altruisme, la solidarité, le soutien, cette aide bénévole qui permet une accessibilité à tous. J’ai vraiment compris que grâce à l’associatif on pouvait aller plus loin, s’épanouir, s’entourer de bienveillance et progresser beaucoup plus rapidement que seul. J’ai entrevu également la joie tirée des personnes engagées dans cette association et l’accomplissement que l’on peut ressentir à se lever tous les matins pour aider les autres.

Quelques semaines plus tard, j’intègre la SPA, d’abord en tant que bénévole, puis pendant deux ans en tant que chargée des familles d’accueil définitives, un dispositif dédié au placement d’animaux en échec d’adoption.

CD : Mélody qu’est ce qui t’a guidée  vers  HANDI’CHIENS ?

 Handi’chiens réunit deux domaines pour lesquels j’ai toujours eu une forte sensibilité.

J’aborde très tôt le monde du handicap par la découverte de la langue des signes française, que je décide d’apprendre, non par nécessité mais par passion. Appréhender avec mes amis sourds une forme de handicap m’amena naturellement à me questionner sur leur intégration dans la société. À vingt ans, je donne bénévolement des cours de langue des signes dans des écoles et des centres aérés.  C’était ma façon à moi de militer pour l’inclusion. Je me disais que si tout le monde connaissait cette langue, les situations de handicap et d’isolement rencontrées chez les personnes sourdes seraient amoindries. J’étais sensible au fait que souvent, une partie du handicap vient aussi du manque de place que l’on donne aux personnes différentes, et que le travail de sensibilisation était primordial.

    Le second élément d’HANDI’CHIENS qui m’anime depuis ma tendre enfance, vous l’aurez sans doute deviné avec mon passage à la SPA, ce sont les chiens. Le mot « chien » est sans doute celui qui a la plus grande capacité à me faire sourire instantanément. Je suis tombée dans la gamelle quand j’étais toute petite et je n’ai pas connu la vie sans leur compagnie.

Quand j’étais enfant, je rêvais d’avoir le super pouvoir de parler avec les animaux. Une personne qui partage son quotidien avec un chien ne réalise-t-elle pas tous les jours ce rêve d’enfant ?  Il me semble que oui, grâce à l’incroyable capacité de communication qui existe entre le chien et l’homme. Et que dire de la fabuleuse relation de confiance et de compréhension mutuelle entre un HANDI’CHIEN et son bénéficiaire !

Il y a dix ans, j’écrivais mon désir de travailler un jour pour l’association HANDI’CHIENS. Aujourd’hui, en apportant ma pierre à l’édifice de Marie-Claude Lebret, je réalise, moi aussi, un rêve d’enfant. 

CD : Merci Mélody, bienvenue dans la  grande famille HANDI’CHIENS nous sommes tous très heureux de t’y accueillir, nous te souhaitons de t’épanouir  pleinement dans tes nouvelles fonctions.

Où en sommes-nous aujourd’hui ?

La commission peut s’appuyer depuis quelques semaines sur une douzaine de bénévoles ayant souhaité apporter leur contribution aux travaux de cette commission. Les échanges sont riches et très constructifs. Un grand merci à chacun d’entre eux.

Témoignage d’une famille d’accueil : 

Et je pense que tous les volontaires sont heureux de participer à ce travail, et d’apporter leurs petites idées….  » Les petits ruisseaux font les grandes rivières »  et c’est bien que chacun puisse apporter sa « petite » pierre à l’édifice !!!… pour construire une « cathédrale » de cette vie associative si importante dans une association aussi belle et humaine qu’HANDI’CHIENS ! Encore MERCI à Marie-Claude !

Plus de 60% des propositions en cours de réalisation

Aujourd’hui ,  à travers les actions menées en lien avec les autres commissions, le bilan est particulièrement positif :

  • 61,5% des actions proposées sont en cours de réalisation soit 40 sur 65 :

Cela concerne en particulier la clarification des missions. Les fiches descriptives sont finalisées. Nous recueillons actuellement les reportages vidéos des bénévoles. Merci à Patrick, Françoise, Nicole, Gérard, Marie-Pierre, Ethan, Philippe…et à tous ceux qui vont bientôt nous adressons leurs Rushs ! Vous aurez bientôt le plaisir de les retrouver sur le site et sur la page Facebook HANDI’CHIENS.

Une démarche spécifique des bonnes pratiques de l’accueil est actuellement déclinée dans un parcours d’intégration incluant la formation minimale des bénévoles et un futur livret d’accueil dématérialisé.

Les conventions d’engagement réciproques seront validées très prochainement en lien avec la commission éthique qui travaille par ailleurs sur la charte HANDI’CHIENS.

Toutes ces actions contribuent à la reconnaissance tous nos bénévoles engagés au quotidien dans cette très grande famille HANDI’CHIENS.

  • 4 actions sont terminées :

Ce sont essentiellement celles qui concernant la communication. Ce bulletin en fait partie mais pas uniquement. Dans le contexte sanitaire, les moyens de communication ont été particulièrement développés. Les Visio conférences n’ont plus de secret pour nous !!!  Nous vivons au rythme des rendez-vous selon le cas, hebdomadaire, bi hebdomadaire ou mensuel.

  • Il reste 32% des actions à lancer :

Elles concernent essentiellement toutes les pistes touchant à la convivialité et aux rassemblements.  Vous comprendrez que pour l’instant nous sommes extrêmement contraints et nous le regrettons tous, mais soyez certains que nous mettrons toute notre énergie pour répondre à vos attentes dès que les conditions sanitaires le permettront.

Enfin  la réflexion sur la mise en place des Unités Territoriales va pouvoir démarrer au bénéfice de l’arrivée de Mélody BERNARD notre chargée de mission Vie Associative.

VIE ASSOCIATIVE : UN BINOME TANT ATTENDU

Le poste était inscrit dans le projet associatif. Le recrutement aurait dû se faire il y a un an mais le contexte sanitaire et les difficultés budgétaires nous ont contraints à le différer.

Une arrivée qui coïncide avec l’emménagement dans  « la maison HANDI’CHIENS »

Partager

Pour être vous aussi à l’origine d’une belle histoire HANDI’CHIENS, soutenez l’association

Demande de dossier

Note d’information : le chien d’éveil n’est pas un chien d’accompagnement social. Le chien d’accompagnement social est remis dans des établissements à des professionnels de santé.

Calendrier

HANDI'CHIENS 2020 pour un noël canin & solidaire

€15

Je me lance !