HANDICHIENS

Bienvenue chez Myriam et ses deux Handi'Chiens Câline et Jersey

Câline est devenue la chienne d’assistance de Myriam en 2011. Souffrant d’arthrose, elle vit aujourd’hui sa « retraite » en compagnie de Jersey, venue lui succéder. Pour Myriam, il était hors de question de se séparer de sa fidèle Câline. Les joies de la cohabitation des deux chiennes lui donnent raison tous les jours.

Ces interrogations reviennent souvent parmi vous : Quand s’arrête la mission d’un chien d’assistance ? Et que devient-il ensuite, une fois que l’heure de la « retraite » a sonné ? Parmi celles et ceux qui peuvent vous répondre, il y a Myriam.

Myriam a 48 ans et vit à Cergy. Malade depuis 1992, en situation de handicap depuis 2008, elle accueille Câline en 2011. L’adaptation est rapide, aussi bien pour la chienne que pour la famille de Myriam. « Ça a été parfait », se souvient-elle. Tout juste faut-il édicter quelques petites règles de conduite notamment pour ses deux jeunes filles : « au début, il ne fallait pas que la petite lui saute dessus car elle n’aimait pas. Mais sinon, tout s’est vraiment super bien passé. »

« On a décidé de la garder car on était très attaché à elle. »

Six ans plus tard, Câline a vieilli. L’envie est intacte, le besoin d’aider aussi, mais pas son corps. Câline se bat contre l’arthrose et pour sa maîtresse. Myriam l’a bien vu : « ça devenait difficile pour elle de continuer son travail ». La famille se réunit pour en discuter. Pour elle, c’est une évidence : Câline reste. « On a décidé de la garder car on était très attaché à elle. Et on sait bien que la chienne aurait considéré l’inverse comme un abandon, cela aurait été traumatisant pour elle », souligne Myriam. C’est l’heure de la “retraite” pour Câline, mais le handicap de Myriam continue d’évoluer. En 2017, à l’occasion d’un stage, trois nouveaux chiens lui sont présentés. La décision, selon Myriam, n’appartient pas qu’à elle. Câline est présente et participe au choix. Parmi les trois ‘candidats’, une chienne se démarque. « Câline en appréciait une particulièrement et moi aussi. » C’est Jersey. « Avec elle, ça a bien marché tout de suite. »

Inséparables, « elles sont comme mère et filles »

Câline avec le museau calé sur Jersey couchée également

Bien sûr, on passera sous silence le cas de cet Handi’Chien qui s’est éliminé de lui-même en allant directement mâchouiller un jouet de Câline. Myriam s’en souvient en riant : « Elle n’a pas du tout aimé ! Celui-là, on ne l’a pas choisi. » Ah, les chiens ont aussi leurs critères de sélection bien à eux…

Les promesses nées de la première rencontre sont tenues : entre Câline et Jersey « la cohabitation se passe super bien ». Inséparables, les deux chiennes ont développé une relation fusionnelle. « Elles sont comme mère et fille, s’amuse Myriam. Câline joue le rôle de la maman. »

Difficile cependant de faire comprendre à un chien la notion de ‘retraite’. Pour Câline, être au service de sa propriétaire est une mission qui ne s’arrêtera qu’au dernier souffle. « Jusqu’à sa mort elle voudra m’aider, reconnaît Myriam. Même à la retraite, elle continue de m’aider, elle a envie de participer. » Il arrive que quand Myriam a besoin d’une serviette, bien que ne l’ayant demandée qu’à Jersey, les deux chiennes la lui apportent en la tenant toutes les deux.

Câline et Jersey sont complémentaires mais pas non plus identiques. « Elles ont chacune une certaine habileté. J’avoue que, des fois, je suis tenté de demander à Câline de m’apporter certains objets car elle est plus douce tandis que Jersey est plus rentre-dedans. Mais c’est le temps de bien entraîner Jersey. » En matière d’éducation, y a-t-il d’ailleurs des choses que Myriam compte faire différemment avec Jersey ? « Pas trop quand même. Au début, on a toujours envie de faire mieux, mais finalement on est toujours très content du résultat. »

Câline parfait l’éducation de Jersey

Il est de toute façon acquis que Câline et Jersey n’ont pas le même caractère. Cela ne les empêche pas d’être « toujours ensemble » et de trouver leur place au sein de la petite famille. « Mes filles, qui ont 14 et 17 ans à présent, adorent Jersey car elle est très vive, explique Myriam. Elles vont jouer un petit peu avec elle, même si normalement elles n’ont pas le droit. Mais Jersey est tellement agréable qu’on a toujours envie de lui faire un câlin ! »

Myriam entourée de Jersey (à gauche) et Câline à droite

C’est un petit peu plus difficile au moment de la promenade. Il y a comme « un effet de meute », du coup Myriam préfère les promener l’une après l’autre quand c’est possible. « C’est moins pratique de les promener toutes les deux quand on est en fauteuil. » Dans la rue, les deux chiennes se méfient des étrangers, surtout quand ils sont seuls. « Elles sont hyper protectrices toutes les deux. Mais j’arrive quand même à les gérer sans souci. Je vais les promener deux fois par jour maintenant. »

Difficile néanmoins d’occulter le fait que cette belle amitié ne sera pas amenée à durer éternellement. Si Jersey est là, c’est aussi parce que Câline vieillit. « Elles sont très proches, toujours ensemble. Je crois que quand ‘quelque chose’ arrivera à l’une… pour l’autre ce sera très, très dur, souffle Myriam. Elles ont tellement l’habitude d’être ensemble. » Avant d’y penser, il faut profiter de leur présence et surtout de leur complicité. « Elles s’apprennent des choses mutuellement. Bon… au début, c’était surtout des bêtises ! » sourit Myriam.

Jersey ne sera jamais tout à fait Câline mais aucune importance. « Ma maladie continue d’évoluer donc mon handicap se transforme lui aussi au fil du temps, » détaille Myriam. A terme, Jersey travaillera différemment que le faisait Câline au début. La seule certitude, c’est que tant qu’il y aura Jersey, il y aura toujours un peu de Câline auprès de Myriam.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pour être vous aussi à l’origine d’une belle histoire HANDI’CHIENS, soutenez l’association

sed Nullam odio sit commodo venenatis libero

Demande de dossier

Calendrier

HANDI'CHIENS 2020 pour un noël canin & solidaire

€15

Je me lance !