Confinement 2021 : les délégués redoublent d’efforts et de créativité dans leur mission.

Le troisième confinement est annoncé dans plusieurs départements depuis le 18 mars. À nouveau, les délégués font preuve d'imagination pour pallier à la difficulté de la situation et assurer pleinement leurs missions. Joëlle de la délégation Limours/Forges les Bains nous livre son témoignage.

Premier confinement

Le 17 mars 2020, on nous annonçait un confinement auquel nous ne nous attendions pas. Nous ne savions d’ailleurs pas réellement ce que c’était, ni  combien de temps cela allait durer. Nous étions partis pour 4 semaines. Nous étions alors très optimistes. Le rythme du délégué qui assure des cours tous les 15 jours avec son groupe de familles d’accueil allait en prendre un sacré coup. Malgré un calendrier établit en commun entre délégués et familles d’accueil, nous devions répondre au flot ininterrompu de sms et de coups de téléphone inquiets.

Le confinement signifiait qu’il n’était plus prévu d’effectuer de déplacements non essentiels, c’est-à-dire, plus de cours en présentiel ni de sorties dans les lieux publics.  Ce n’était pas utile de rajouter un chiot aux longues queues présentes devant les magasins alimentaires, la situation étant déjà assez tendue. Il apparait très rapidement que les mises en situation en extérieur allaient être compliquées et que nous allions pouvoir travailler les commandes. Une question se dégage clairement : comment faire cours à distance ? Avec des élèves, c’est encore possible : nous ferions des cours + des exercices. Mais comment faire avec des chiens ou des chiots ?  Cela s’avérait beaucoup plus difficile et personnellement je ne savais pas comment faire. Les sacs de croquettes, les antiparasitaires internes et externes, comment allions-nous les faire parvenir à nos familles d’accueil ? Cela non plus nous ne l’’avions pas anticipé.

Premier axe

Rester proche des familles d’accueil est essentiel. Il faut garder le contact au maximum par téléphone et sms et les aider même dans ces conditions. Tout le monde est un peu perdu dans ce nouveau monde.

Le contact est également resserré avec l’éducateur référent.

Deuxième axe

Il est indispensable de préparer des cours encore plus détaillés pour les envoyer par mail à nos familles d’accueil.

Troisième axe

  • trouver des vidéos qui illustrent les nouvelles commandes,
  • faire les vidéos si elles n’existent pas : se servir du chien en éducation à la maison pour le filmer : toujours mon ami le téléphone.

Pour cela il faut beaucoup travailler tous les jours avec notre chien car il faut envoyer des vidéos parfaites ou les mieux possible.

Dernier axe

Une fois les vidéos envoyées, les familles d’accueil travaillent et à leur tour font des vidéos de la commande. On ne peut plus dire qu’il y a eu des kms de pellicule gâchés (c’est d’un autre temps !) mais beaucoup d’essais pour faire de leur mieux. Merci aux familles d’accueil pour tout ce travail.

Très rapidement nous avons remplacé les cours en présentiel par des cours en distanciel : c’était aussi un autre moyen de garder le contact et la cohésion du groupe. Et puis, cela a duré, ce la s’est éternisé… et enfin nous avons repris bon an mal an notre rythme de cours en extérieur avec un nouvel artifice : le masque.

Deuxième confinement

Le mois de novembre arrive et une deuxième couche arrive.

Le confinement est cette fois-ci différent, nous pouvons faire cours en extérieur avec des groupes de 6 et munis du justificatif HANDI’CHIENS qui nous permet en plus de l’attestation gouvernementale de nous déplacer pour faire cours tous ensemble. Maintenant il nous faut trouver un nouveau lieu sécurisé et fermé avec un abri en cas d’intempéries. Plusieurs cours peuvent se faire ainsi.

Au mois de décembre, 2 heures de cours en extérieur c’est glaçant. Bonnet, écharpe, gants, grosses chaussettes et chaussures de marche et malgré cela nous ne sentons plus nos doigts de pied : les chiens s’habituent à nos accoutrements.

Nous sommes ensemble et ça c’est le principal. L’aide peut être immédiate pour la pratique avec les chiens.

Troisième confinement

Alors celui-là nous l’avons vu arriver de loin et même de très loin. Nous avons tout prévu : 2 sacs de croquettes chez les familles d’accueil, 3 antiparasitaires internes et 3 antiparasitaires externes. De cette façon, les familles d’accueil peuvent tenir plus longtemps que 4 semaines, car nous ne savons pas pour combien de temps nous en avons. Personne ne le sait.

Quant aux cours, seront-ils en présentiel ou en distanciel ? Dans un rayon de 10kms ce sera du présentiel, sinon en distanciel.

Nous sommes donc repartis pour un tour avec mon ami l’ordinateur pour recommencer les visios. Les familles d’accueil le sont aussi pour une dernière ligne droite. La rentrée au Centre est pour très bientôt et les familles d’accueil vont redoubler d’ingéniosité pour m’envoyer les vidéos du parcours 2. En espérant que les familles d’accueil pourront accompagner leurs loulous jusqu’à la porte du centre (sans y pénétrer, bien évidemment). 

L’aventure des chiens en famille d’accueil se terminera après 16 mois de chaos, d’aides, d’inventions et d’ingéniosités. Et merci Whatsapp !

Je voudrais remercier mes familles d’accueil, ainsi que ma petite famille relais qui a pris le train en marche, et tout particulièrement le Centre de Vineuil pour leur soutien et leur aide précieuse. Un bon travail d’équipe auquel tout le monde a dû s’adapter à cause de ce sacré virus.

Joëlle Pichot déléguée de la délégation Limours/Forges les Bains (91)

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pour être vous aussi à l’origine d’une belle histoire HANDI’CHIENS, Soutenez l’association

Demande de dossier

Note d’information : le chien d’éveil n’est pas un chien d’accompagnement social. Le chien d’accompagnement social est remis dans des établissements à des professionnels de santé.

Derrière chaque
SUPER HÉROS
il y a un
SUPER PARRAIN
Vous avez le POUVOIR
de changer la vie d’une personne en situation de fragilité.

Calendrier

HANDI'CHIENS 2020 pour un noël canin & solidaire

€15

Je me lance !