N’oubliez pas de demander « la permission» avant d’interagir avec un chien d’assistance !

Nelly, bénéficiaire de Gavotte, revient sur le bel accueil reçu dans les Hospices de Lyon et sur la problématique des interactions répétées sans "permission" avec les chiens en mission.

Partage sur
Gavotte attend Nelly
Gavotte et Nelly dans la salle d'examen - @nellyvanandco

Encore un nouvel hôpital du secteur Lyonnais exploré… au départ on ne pensait pas y aller tous les trois et avec la chaleur on a dit « tant pis on tente on verra bien ». Résultat, on a été surpris et en positif ! Gavotte a été acceptée comme une princesse, c’est limite si on se serait pas fait enguirlander d’envisager qu’elle ne soit pas à nos côtés elle est même rentrée dans la salle d’examen avec nous. Encore un grand bravo aux équipes des Hospices Civiles de Lyon ! Une écoute, une compréhension, un accueil, une adaptabilité au handicap que je n’ai connu que très rarement moi la bipède à roulettes.

Comme dans le Ying et le yang après ce super accueil il y a eu la partie « sombre »… La méconnaissance des équipes sur le comportement à tenir face a la présence d’un chien d’assistance. En l’occurrence ne pas le distraire lorsqu’il est en train d’accomplir sa mission. Pour notre duo cela a été des minutes et des minutes d’aller et venues devant nous de différents soignants qui sans se poser la question de l’impact de leurs actions tentés d’interagir avec Gavotte alors qu’elle était à ce moment précis « en maintien de position » ceci afin de prendre moins de place dans la salle d’attente. Pour Gavotte comme pour moi la bipède à roulettes ceci a été une source de stress car il fallait sans cesse répéter pourquoi ne pas la distraire et la remettre en place et elle ne comprenait plus rien à ce qui se passait.

Cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas entrer en interaction avec un chien d’assistance soit par la parole ou les caresses mais pour le faire dans de bonnes conditions il ne faut jamais oublier de demander « la permission» au duo bénéficiaire-chien pour que celui-ci puisse continuer son bout de chemin sans que ceci l’impacte.

Partage sur

Nos dernières actualités

Demande de dossier

Note d’information : le chien d’éveil n’est pas un chien d’accompagnement social. Le chien d’accompagnement social est remis dans des établissements à des professionnels de santé.

Calendrier

HANDI'CHIENS 2020 pour un noël canin & solidaire

€15

Je me lance !