fbpx
HANDICHIENS

FAQ Covid 19

Foire Aux Questions dédiée

Dans le respect des règles de confinement mises en place par le gouvernement, les sorties de votre chien doivent se dérouler dans un secteur proche de votre domicile. Ces sorties doivent toujours être réalisées en respectant les gestes barrières, sans contacts avec d’autres personnes.

En cas de nécessité, vous pouvez amener votre chien chez le vétérinaire. 

Pour toutes sorties, n’oubliez pas de remplir l’Attestation_de_deplacement_derogatoire

Qu’est-ce qui intéresse un chien ? = manger + jouer+ le contact social

Il y a 2 possibilités pour occuper un chien :

  • le chien s’occupe seul
  • le chien partage une activité avec une personne

Il est nécessaire d’alterner les 2 au  cours de la journée mais également en lui laissant des moments de repos.

 Attention à ne pas sur-solliciter le chien! Il vous faut isoler le chien régulièrement dans la journée, ne pas le regarder tout le temps sous peine de générer d’autres problématiques de comportements.

Les jeux ne doivent pas être très longs : maxi 5 min ou ne les faire que 2 fois : tout dépend de la réaction du chien (rapporte très bien 1 ou 2 fois puis le chien se disperse).

Le chien s’occupe seul

  • Sorbet pour les chiens  (bouillon de cube + restes(fruits, carottes…))
  • Os à ronger
  • Cordes à nœuds, objet à mâchouiller

Le chien partage une activité avec une personne

Jeux d’occupation :  être inventif (exemple du ©pipolino ou l’apprentissage des moments calmes). N’hésitez pas à cherche des exercices sur internet

Jeux olfactifs

  • Recherche d’objets:
    • nommer certains objets (jouets) = clefs.
    • Contrôle de l’isolement, de l’excitation
    • Travail de la solitude en même temps = tu m’attends je reviens, va chercher …
  • Puis quand le chien connait les noms de plusieurs objets (clefs, stylo, porte-monnaie, petite cuillère…) = les mettre sur un tapis et le chien doit ramener l’objet demandé.
    • Dans l’herbe : déposer des croquettes ou un objet
    • 1 croquette  ou un objet placés sous  une tasse parmi d’autres

Revoir la prise des repas

  • Donner les croquettes 1 à 1 : attendre le calme du chien + travailler le regard+ travailler la prise doucement pour que le chien ne fasse pas mal (peut être fait par les enfants  où disséminées croquettes dans l’herbe ).
  • Poubelles avec boules de papiers + croquettes avec

L’intérêt à un jouet est évolutif en fonction de âge du chien (brosse à dent, brosse à sèche cheveux (sensoriel= intéresse le chiot), pomme de pin, boudin en corde, pot de shampoing, petite bouteille remplie avec du sable ou cailloux, bout de bois, carton boite à œuf.

Faire des petits parcours  d’”agility” avec par exemple des chaises ou des objets du quotidien

N’oubliez pas également, encore une fois, d’apprendre au chien à rester à ne rien faire!

Contactez l’association sur l’adresse ou votre centre référent (les numéros d’astreintes sont disponibles en contactant les centres)

  •  L’association organisera la récupération et la garde de votre chien (selon un protocole rédigé avec nos vétérinaires)
  • Le retour de votre chien se fera lorsque le confinement sera levé, et que votre état de santé le permettra
  • Si possibilité de mobiliser une famille en proximité de l’appartement, nous privilégierons cette option

Si vous avez des personnes de confiance dans votre entourage proche qui pourraient récupérer votre chien dans le cas d’une urgence, n’hésitez pas à nous envoyer en prévention leurs coordonnées (avec leur accord) sur ce formulaire. Cela nous permettra de les contacter rapidement notamment si les équipes de secours venaient à se rapprocher de HANDI’CHIENS

J’ai un jardin et je peux laisser mon chiot/mon chien faire ses besoins dans le jardin:

  •  je garde mon chiot/chien afin de réduire les contacts extérieurs. Les sorties devront alors se faire uniquement dans le jardin.

Je n’ai pas de jardin, et donc aucun moyen de sortir mon chien:

Merci pour votre initiative. Pour cela il vous suffit de remplir le formulaire disponible sur ce lien

Sachez bien-sûr que les gardes seront provisoires et  effectuées dans des cas particuliers (personnes atteintes par le COVID 19; personnes devant suivre un confinement strict et ne disposant pas de jardin pour défouler leur chien, …), tout cela dans le respect des précautions fixées par le gouvernement. 

L’association vous a fait parvenir le 9 mars dernier des recommandations strictes mettant en avant le principe de précautions , indiquant de ne pas mettre nos chiens d’accompagnement social au contact de personnes fragiles. Si vous n’avez pas la possibilité de laisser votre chien chez vous, vous pouvez la placer dans un bureau à l’écart, toujours en évitant le contact avec les personnes les plus fragiles .

Nos centres sont pour le moment fermés et ce jusqu’au 15 avril. Les formations qui étaient prévues jusqu’à mi mai ont dû être reportées. Vous serez recontactés par vos centres de référence  afin de vous donner les dates d’attribution dès la reprise des activités.

Les déplacements de chiots/chiens sont tous reportés. Dès le retour à la normale, vous serez recontacté(e) par l’association afin d’organiser leur arrivée dans votre foyer.

D’après les recommandations données par le gouvernement via leurs numéro d’appel 08 00 13 00 00 . Les chiens peuvent être lâchés dans la mesure ou ils restent dans un périmètre proche de leur maître et qu’ils n’entrent pas en contact avec une personne ou un congénère.

Actuellement la réalisation ou non des vaccinations est à l’appréciation de chaque vétérinaire traitant, il faut distinguer plusieurs situations :

  • Chez les chiots, il est normalement préférable de poursuivre le protocole en cours, si pour X ou Y raisons celle-ci ne peut avoir lieu, il faudra reprendre un protocole initial et refaire au moins 2 injections à 1 mois d’intervalle
  • Pour les jeunes adultes (rappel à 1 an) on a une marge de quelques semaines pour les rappels ( jusqu’à 6/8 semaines),
  • Pour les chiens à partir de 2 ans, la marge est plus grande d’autant que maintenant nous avons des protocoles sur plusieurs années. Ce sera donc à adapter au cas par cas, mais la protection restera correcte.

N’hésitez pas à poser la question à votre vétérinaire traitant, il vous donnera de précieux conseils adaptés à votre loulou. 

Cet assouplissement doit s’accompagner d’un strict respect des gestes barrière impératifs pour la sécurité sanitaire de tous.

• Pour les personnes en situation de handicap domiciliées chez elles, leurs parents ou leurs proches : leurs sorties, soit seules soit accompagnées, en voiture ou non, ne sont pas limitées à 1H, ni contraintes à 1Km du domicile -pour permettre notamment d’aller dans un lieu de dépaysement-, ni régulées dans leur fréquence et leur objet, dès lors que la personne ou son accompagnant justifie aux forces de l’ordre d’un document attestant de la situation particulière de handicap.

• S’agissant des déplacements d’un tiers professionnel ou non pour la prise en charge de personnes en situation de handicap : ce déplacement entre dans le cadre des déplacements pour assistance à personnes vulnérables, sans condition de durée ou de distance.

Attention : cette mesure ne fait pas l’objet d’une attestation dédiée, mais consigne est donnée aux préfets et aux forces de l’ordre d’une prise en compte spécifique. Il faut donc toujours pour autant remplir et avoir l’attestation habituelle dérogatoire de déplacement.

Voici une réponse apportée par l’Organisation Mondiale de la santé Animale:

Maintenant que les cas d’infection par le virus COVID-19 sont largement répandus dans la population humaine, il est possible que certains animaux soient infectés par contact étroit avec des humains infectés.

Plusieurs chiens et chats ont été infectés par le virus du COVID-19 suite à un contact rapproché avec des personnes infectées. De plus amples informations signalées à l’OIE peuvent être consultées dans la section « Pour plus d’informations » ci-dessous.

Des études sont en cours pour mieux comprendre la sensibilité de différentes espèces animales au virus COVID-19 et pour évaluer la dynamique de l’infection chez les espèces animales sensibles.

Actuellement, rien ne permet de penser que les animaux infectés par l’homme jouent un rôle dans la propagation du COVID-19. Les épidémies humaines sont provoquées par des contacts entre personnes.

Plusieurs exemples d’infections animales ont été signalées à l’OIE. Vous pouvez trouver plus de précisions sur ces événements dans la section « Pour plus d’informations ».

A ce jour, il semble qu’il s’agisse de cas isolés et il n’existe aucune preuve que les chiens ou les chats jouent un rôle dans la propagation de cette maladie humaine. D’autres études sont en cours pour comprendre si et comment différents animaux pourraient être affectés par le virus COVID-19. L’OIE continuera à fournir des mises à jour à mesure que de nouvelles informations seront disponibles.

Pour toute autre question, n’hésitez pas à contacter nos équipes : 

velit, accumsan diam at ut libero. sit tristique libero consequat. venenatis

Des questions liées au COVID 19 ?

Demande de dossier

Calendrier

HANDI'CHIENS 2020 pour un noël canin & solidaire

€15

Je me lance !