« Nos chiens sont souvent signe de renouveau pour nos bénéficiaires »

Ulrich éducateur chez HANDI'CHIENS depuis 13 ans, nous explique les spécificités du parcours d'éducation d'un chien d'assistance et revient sur ses meilleurs souvenirs au sein de l'association.

Interview d'Ulrich, éducateur canin chez HANDI'CHIENS
© Jean-Louis MERCIER
HANDI’CHIENS : Comment devient-on éducateur chez HANDI’CHIENS ?

Ulrich : Il y a plusieurs chemins pour devenir éducateur HANDI’CHIENS. Le plus simple est d’avoir un cursus dans le monde canin (BP éducateur ou une expérience professionnelle dans ce domaine), ensuite la motivation est une part très importante ! Beaucoup d’éducateurs HANDI’CHIENS ont pu montrer leur motivation et leur intérêt pour l’association en s’investissant avant de pouvoir être embauché et cela sans forcément avoir de cursus adapté. Il faut toutefois avoir une bienveillance et une empathie vis-à-vis des personnes en général.

H. C. : Quelle est la différence entre élever un chien et un chien d’assistance ?

U. : L’éducation d’un chien de particulier est construite en fonction de la vie actuelle de la personne et de ses besoins. A contrario la formation d’un futur chien d’assistance doit être construite de façon à s’adapter à tous les environnements et à tous les types de vie. Cela est un gros investissement et un  travail de réflexion pour réussir à obtenir de nos Handi’Chiens une adaptabilité à toute épreuve.

H. C. : À quoi reconnaît-on un futur héros ? Quelles prédispositions/qualités doit-il avoir ?

U. : Beaucoup de caractères de chiens peuvent convenir pour un chien d’assistance mais il vrai que nous allons sélectionner des chiots stables et sereins de nature et qui sont surtout très proches de l’être humain, avec une bonne interaction (contact calme, pas de saut, …)

H. C. : En quoi consiste le travail à effectuer avec lui ? Concrètement, que lui apprenez-vous ?

U. : La base est d’apprendre à nos chiens à être de bons chiens de famille qui sauront s’adapter à tout environnement et qui seront à l’aise partout et facilement gérables au quotidien. Quand cette construction est bien avancée nous allons commencer par la suite à aborder tous les apprentissages techniques qui feront de lui un chien “performant” pour apporter de l’autonomie à son bénéficiaire.

Education d'un chien d'assistance
©Frédéric Coignot
H. C. : Comment résumeriez-vous son rôle et sa place auprès de son futur bénéficiaire ?

U. : Pour moi, en dehors de l’apport de l’autonomie que nos chiens peuvent apporter, je me rends compte que leur présence auprès de leurs nouveaux compagnons va bien au-delà de ça. Nos chiens sont souvent signes de renouveau pour nos bénéficiaires. Nous observons chez la plupart des personnes un nouveau souffle qui leur permet de reprendre goût au quotidien. Ils ont auprès d’eux un être vivant qui sera toujours présent malgré les difficultés, les angoisses mais également les réussites. Un être dépendant complètement d’eux et qui leur permet de changer leurs rythmes de vie, de sortir et de recréer du lien social.

H. C. : Vous souvenez-vous du premier chien que vous avez formé pour HANDI’CHIENS ?
De sa rencontre avec son bénéficiaire aussi ?

U. : Mon premier chien remis était Chagall, une magnifique golden de travail avec un regard d’une douceur comme rarement j’ai pu voir. J’avais créé un très fort lien avec lui et tout semblait facile aussi bien dans son comportement que dans les apprentissages. Ce chien aura marqué mon expérience à HANDI’CHIENS à vie. Malheureusement ce merveilleux compagnon nous a quitté il y a peu mais il restera toujours dans un petit coin de ma tête et il m’accompagne encore dans mon quotidien car je peux l’admirer tous les jours en photo sur mon bureau. La rencontre avec sa bénéficiaire a été un moment très fort. Ils s’étaient choisis mutuellement et j’ai eu la chance d’avoir de ses nouvelles régulièrement.

H. C. : Quel est votre plus beau souvenir avec HANDI’CHIENS ?

U. : Il y a eu énormément de beaux souvenirs à HANDI’CHIENS comme quand j’ai appris que je serais éducateur canin de chien d’assistance; la remise de Chagall; l’éducation et la remise de mon premier chien en famille d’accueil; la rencontre de la personne qui partage maintenant ma vie. Et bien évidemment, une grande partie des personnes et des chiens dont j’ai pu faire la connaissance depuis ces 13 dernières années.

 

Demande de dossier

Note d’information : le chien d’éveil n’est pas un chien d’accompagnement social. Le chien d’accompagnement social est remis dans des établissements à des professionnels de santé.

Derrière chaque
SUPER HÉROS
il y a un
SUPER PARRAIN
Vous avez le POUVOIR
de changer la vie d’une personne en situation de fragilité.

Calendrier

HANDI'CHIENS 2020 pour un noël canin & solidaire

€15

Je me lance !