fbpx

Grande rentrée pour Little et Nestea, Handi’Chiens à la réussite scolaire

Les chiens d’assistance à la réussite scolaire Little et Nestea ont fait leur rentrée dans les lycées professionnels de Mauléon (Deux-Sèvres) et d’Alençon (Orne). L’arrivée avait été décalée pour cause de Covid, mais tous deux ont pu entamer un prometteur et très attendu projet pédagogique.

Nestea, golden retriever Handi'Chiens en classe
Nestea, LPA Alençon

Little et Nestea ont reçu fin février leur diplôme de chien d’assistance à la réussite scolaire. Leur intégration aux lycées de Mauléon et d’Alençon se fait dans le cadre d’un dispositif d’expérimentation dont les résultats seront étudiés non seulement par HANDI’CHIENS mais aussi par l’Etat. A ce titre, Little et Nestea font figures de pionniers mais pas de nouveautés : ils concrétisent une réflexion entamée dès les années 90 par HANDI’CHIENS lorsqu’il fut remarqué que la présence de chiens d’assistance en formation en salle de classe avait un impact positif sur la concentration et le niveau de stress des étudiants.

Une réflexion entamée dès les années 90

Little, labrador Handi'Chiens
Little, labrador Handi'Chiens

Cette fois, le but est de faire de Little et Nestea des « élèves » permanents de leurs lycées. « L’objectif est là », atteste Vincent de Piepape, proviseur du LPA d’Alençon mais également membre du Conseil d’Administration de HANDI’CHIENS depuis plusieurs années. Pour ce faire, rien n’a été laissé au hasard : « On a essayé d’anticiper un maximum de choses, précise-t-il. Le chien a un emploi du temps qui a été conçu en fonction de son bien-être et des activités pédagogiques des enseignants formés à travailler avec lui. » Avec une « condition de départ » primordiale : il fallait « l’adhésion de toute l’équipe afin que ce soit un vrai projet de l’ensemble de la communauté de l’établissement ». On retrouve ainsi parmi les personnes formées le CPE, l’infirmière, un cuisinier, des enseignants et donc le proviseur Vincent de Piepape.

« Faciliter la communication adultes-ados »

Un point que relève également Vincent de Piepape : « j’espère que ça pourra modifier l’atmosphère générale du lycée. Je pense que le chien peut aussi être un fédérateur et qu’il peut faciliter la communication adultes-ados. » Concentration, ambiance, relations entre adultes et élèves, entre autres : tant de domaines dans lesquels sera observée la mission de Little et Nestea avant d’en établir les effets dans un rapport qui sera remis aux autorités académiques à l’issue de la présente année scolaire. Sans perdre de vue la principale motivation de tout ce projet expérimental : aider les jeunes élèves, leur « apporter un soutien supplémentaire face à un certains nombres d’épreuves de la vie qu’[ils] doivent traverser », notamment les problématiques de l’adolescence. Et surtout : « favoriser la réussite des élèves qui présentent un risque de décrochage ».

Après de longs mois d’attente, Little et Nestea vont enfin pouvoir faire leur première grande rentrée scolaire dès septembre et amener une nouvelle dynamique au sein des deux établissements.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pour être vous aussi à l’origine d’une belle histoire HANDI’CHIENS, soutenez l’association

Curabitur massa dapibus quis, tempus Praesent Aliquam fringilla

Demande de dossier

Note d’information : pour le moment l’association ne remet pas de chien dit de “soutien émotionnel”

Calendrier

HANDI'CHIENS 2020 pour un noël canin & solidaire

€15