HANDI’CHIENS signe une convention avec le ministère de la justice, la S.P.A et la Fédération France Victimes

Le 10 février 2023 HANDI'CHIENS a signé une convention historique avec le ministère de la justice, la S.P.A et la Fédération France Victimes pour le déploiement des chiens d'assistance judiciaire.

Partage sur
Partage sur

En 2019, HANDI’CHIENS remettait Lol, le premier chien d’assistance judiciaire en France, grâce notamment au soutien de la Fondation Sommer. Ce nouveau profil de chien d’assistance dont les bienfaits sont reconnus depuis plusieurs années outre-Atlantique, est formé pour accompagner et libérer la parole de victimes de violences lors des phases d’audition. Présent tout au long des procédures judiciaires, il va apporter un vrai apaisement notamment aux plus jeunes.

L’engouement autour de cet accompagnement ne cesse de croître tant les bienfaits sont manifestes pour les victimes mais aussi pour les personnes en charge des auditions. Ce sont déjà plus de 200 personnes  qui ont ainsi pu être accompagnées par ces héros du quotidien, notamment de jeunes enfants. 

Vers une généralisation du dispositif

Convaincu des apports des chiens d’assistance judiciaire, le ministère de la Justice souhaite aujourd’hui s’associer avec HANDI’CHIENS afin de généraliser le dispositif à l’ensemble des cours et tribunaux du territoire. Une convention nationale a été signée le 10 février 2023, d’une durée d’un an renouvelable, avec HANDI’CHIENS, la Société protectrice des animaux (SPA) et la Fédération France Victimes. Grâce à cette convention, 20 chiens supplémentaires par an pourront ainsi être formés et remis à des juridictions volontaires.

La présence d’un chien d’assistance judiciaire est proposée, pour les actes de procédure, aux personnes qui se déclarent victimes. Le dispositif est pris en charge par le ministère de la Justice au titre de l’aide aux victimes, sans exclure d’autres financements au niveau local.

22 mois de formation dont 6 mois de spécialisation

Les chiens d’assistance judiciaire suivent le même parcours de formation de 22 mois que nos autres chiens d’assistance, avec 16 mois en famille d’accueil puis 6 mois dans l’un de nos centres HANDI’CHIENS. C’est lors de ces 6 derniers mois, en fonction de leur profil, qu’ils suivront un cursus plus spécifique pour l’intervention auprès des victimes. Les chiens d’assistance judiciaire ont souvent un profil très calme. 

Des rapprochements au niveau local

Le garde des Sceaux souhaiterait étendre le dispositif afin d’atteindre l’objectif d’ici deux ans, d’« un chien par département ». Des conventions locales seront donc prévues entre les différentes entités : chefs de juridictions, HANDI’CHIENS, associations d’aide aux victimes, barreaux, forces de sécurité intérieure…

L’importance du bien-être animal reste bien-entendu au centre de nos parcours de formation et de nos suivis. C’est pourquoi, comme pour tous nos Handi’Chiens, les chiens d’assistance judiciaire seront confiés à des référents formés par l’association afin qu’ils sachent comment prendre soin d’eux, comment assurer leur bien-être et comment intervenir avec eux lors des auditions. Un suivi régulier sera également assuré après la remise officielle aux référents. 

Partage sur

Nos dernières actualités

NEWSLETTER

Restez informés de toutes les actualités de l’association

Je me lance !